Mourir du Covid-19 ou du pochvid-20 ? …début de la crise

l’État d’urgence sanitaire décrété par le président de la République, Félix Tshisekedi, fait déjà ses preuves dans les paniers ménagères de plusieurs familles kinoises. Ajouter à cela le confinement de la commune de la Gombe, siège de toutes les grandes activités économiques.

Sur terrain, le constat est catastrophique, le confinement généralisé de populations qui manquent de filets sociaux entraîne d’ores et déjà une crise économique majeure.

« Le confinement n’est pas une mesure adaptée à la ville de Kinshasa, nous manquons de tout, le gouvernement doit trouver autre chose, sinon c’est la famine qui va nous tuer avant le Covid-19 », confie un kinois, certainement dépassé par les évènements.

A noter que, dans cette ville, des millions de personnes dépendent de l’économie informelle pour survivre.

Amoureux des situations tragi-comique, les kinois surnomment ça « Pochvid-20 » (c’est-à-dire Poches vides en 2020). Ils appellent déjà à la levée du confinement.

La crise pourrait entraîner une récession qui pourrait être bien plus violente que celle de 2008 à laquelle le Continent Africain avait pourtant échappé.

Le comble est que l’arrêt de la demande (baisse du pouvoir d’achat) et de l’offre (fermeture des usines, des mines et des commerces) provoqueront en cascade des faillites, des pertes d’emplois et de revenus. Pour parer le choc, les pays développés préparent des plans de soutien qui s’élèvent à des milliers de milliards de dollars ou d’euros. L’Afrique, dont la RDC, n’a pas ces moyens financiers colossaux.

« Le paradoxe de cette crise est qu’elle commence comme une pandémie, puis devrait éviter de se transformer en véritable crise sanitaire presque partout grâce aux réactions politiques très fermes des gouvernements, mais va certainement se transformer en une crise économique sans précédent », prédit un rapport groupe de conseil Finactu intitulé « Le coronavirus et l’Afrique ».

Nous n’avons pas le choix, tant les systèmes de santé et les entreprises sont fragiles. Cela demandera une unité nationale contre le virus. La solidarité africaine fera partie sans ambages des remèdes.

La RDC a de ce fait allégé les impôts en suspendant, durant une période de trois mois la perception de la TVA à l’intérieur sur la production et la vente des produits de première nécessité, ainsi que toutes les missions de contróle fiscal, et aussi la surséance des actions de recouvrement forcé des ariérés fiscaux.

Par ailleurs, le gouvernement a pris en charge le paiement de l’eau et des factures d’électricité pendant deux mois. Il est aussi demandé aux propriétaires des maisons de ne pas déranger les locataires pour les loyers jusqu’au mois de juin.

Un effort économique « coordonné au niveau international » doit répondre à la crise liée à la pandémie de Covid-19, a estimé samedi 21 mars Angel Gurría, le secrétaire général de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Bdl

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s